Surélévation, excavation, véranda, dépendance : les différents types d’extension de maison

Lorsque la famille s’agrandit ou que de nouveaux projets de vie apparaissent, étendre sa maison est souvent nécessaire. Elle permet de gagner des mètres carrés tout en évitant de passer par la case achat d’une nouvelle maison. Découvrez toutes les solutions pour créer une extension à votre logement actuel.

Extension en surélévation

Parmi les types d’extension de maison, la surélévation est la plus prisée. Elle permet, en créant une extension sur toute la longueur de la maison, de doubler la surface habitable de celle-ci. Une extension en surélévation offre ainsi une plus-value importante au bien. Cette solution permet en plus de rendre la maison plus originale, en jouant sur le mélange des matériaux utilisés. Toutefois, les contraintes sont nombreuses, notamment le prix. Selon la complexité du projet, les tarifs peuvent aller de 1000 à 2000 euros le mètre carré. Enfin, une surélévation est envisageable uniquement si la structure de la maison le permet, afin d’éviter tous risques d’effondrement.

Extension latérale

Relativement peu cher, environ 1000 euros/m², et facile à réaliser, ce type d’extension de maison est aussi très courant. Un prolongement de l’habitat dans la longueur permet en effet de gagner des mètres carrés supplémentaires. La véranda est par exemple très répandue. Par ailleurs, depuis l’apparition des vérandas en kit, de plus en plus de personnes se lancent dans la construction de leur propre véranda. Un bon système d’isolation permettra ensuite de faire de cet espace une pièce à part entière de la maison. Les verrières sont également très appréciées car elles apportent beaucoup de luminosité et un brin de modernité à la façade.

Extension en excavation et aménagement des combles

Le principe d’une excavation consiste à aménager la surface d’un cave et à en faire un espace habitable. Il est toutefois important que la hauteur sous plafond soit d’au moins 1,80 m pour répondre à la loi Carrez. En dessous de cette hauteur, la nouvelle pièce n’est pas considérée comme habitable et n’apporte donc pas de plus-value lors de la revente. Il s’agit également de travaux faciles à réaliser soi-même et peu coûteux car même en ayant recours à un artisan, la facture ne s’élèvera qu’à environ 500 euros/m². Par ailleurs, aménager les combles constitue aussi une solution intéressante pour agrandir la maison. Mais là encore, il est important de respecter les principes de la loi Carrez.

Plusieurs types d’extension de maison existent ainsi pour gagner de l’espace. Toutefois, il est important de respecter les règles d’urbanisme spécifiques à chaque commune. Il est à noter également qu’en fonction de la surface ajoutée, une déclaration de travaux ou un permis de construire sera nécessaire.

Extension de maison : quel matériau choisir pour agrandir votre maison ?
Pourquoi opter pour une extension de maison ?